AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 frissons au clair de lune. || james.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve C. Vaughan

avatar

Féminin nombre de messages : 22
age : 25
pseudo : uc.
date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: frissons au clair de lune. || james.   Mar 21 Juil - 19:07



james.__eve.






      « James,

      Rejoins moi sur le terrain de Quidditch, ce soir, a 21 heures. J’espère qu’il n’y aura personne et que l’on pourra se voir. Avec la rentrée, et les vacances scolaires, je n’ai pas eu le temps de te parler… Je pense que tu sais de quoi je parle, toi aussi tu lis la gazette…

      Bref ! N’oublis pas ce soir, je serai dans les gradins, ne me fait pas faux bond.

      A tout à l’heure.
      Bises.
      Eve. »


    satisfaite de ce qu’elle venait d’écrire, elle regarda à plusieurs reprises son petit mot pour vérifier qu’elle n’avait pas fait de fautes. Puis lorsqu’elle en fût assurée, elle le cacheta, et l’accrocha à la patte d’un hibou de l’école. Lui murmurant de l’emmener à James Potter, elle le regarda s’envoler, restant un instant dans la volière, pensive. Elle, qui, d’ordinaire n’aimait pas se confier et parler d’elle, elle avait pris l’habitude de parler en toute franchise avec le Gryffondor. Non pas qu’il la comprenait ou autre, sûrement que non, mais disons qu’avec lui elle se sentait bien, en sécurité, et comme il lui confiait aussi certain de ses vilains petits secrets, elle se sentait comme à égalité, ayant moins de mal à lui révéler les siens.

    sortant doucement de la volière, elle descendit les escaliers. Il était dix neuf heure trente à sa montre. Elle avait donc largement le temps d’aller dîner avant de rejoindre James sur le terrain de Quidditch. Arrivant dans le hall d’entrée, elle vit passer devant elle avec certains de ses amis Gryffondor qui médirent sur la jeune Vaughan au passage. Peu importe. Elle se fichait bien de ce que pouvait dire les lions sur son compte. Après tout, elle était de la maison ennemie, et c’était de bonne guerre. Continuant sa traversée dans le hall, elle finit par retrouver Sin, avec qui elle s’installa pour prendre son repas. Apparemment, ce soir il y avait une fête et Sin voulait y aller. Déchirée entre deux, Eve lui promis donc de la retrouver plus tard, elle ne pouvait pas lui avouer qu’elle avait rendez-vous avec James, et ne pouvait pas annuler non plus, car au fond d’elle-même, elle avait besoin de le voir et de lui parler. Prenant un verre de jus de citrouille, elle le porta à ses lèvres et en but quelques gorgées. Alors qu’elle se levait de table, elle le vit au bout de la salle en faire de même. Posant un instant ses yeux sur son visage, elle détourna bien vite le regard, un sourire malicieux sur ses lèvres. Sortant de la grande salle, elle abandonna Sin aux portes de celle-ci, prétextant qu’elle devait faire quelque chose d’important, et qu’elle la rejoindrait directement à la fête.

    filant dans la salle commune des Serpentard, puis dans son dortoir, elle attrapa ce dont elle avait besoin pour la soirée, décidant d’y aller directement sans prendre le risque de retourner à son dortoir et de se faire coincer par un préfet ou le concierge. Mettant tout en vrac dans son sac, elle sortit du sanctuaire des vipères, déambulant dans les cachots puis le hall pour enfin sortir du château. Respirant l’air frais qui s’offrait à elle, elle alluma une cigarette puis commença sa promenade en direction du terrain de Quidditch. Tirant doucement sur sa cigarette, elle vit bientôt le terrain se profiler dans l’ombre de la nuit. Marchant jusque celui-ci, elle fila dans les vestiaires. S’enfermant à double tour, elle se déshabilla en vitesse, enfilant sa robe de soirée bustier d’un bleu océan comme ses yeux. Ses talons noirs et sa veste noire sur elle, elle s’intéressa à ses cheveux qu’elle décida de laisser détacher. S’appliquant une petite touche de maquillage, elle entendit soudain quelqu’un qui l’appelait.

      « Eve ? »
      « Oui je suis là, j’arrive dans une petite minute. »
    enfilant ses boucles d’oreilles en vitesse, elle ouvrir la porte à la volée, apercevant James dans l’encadrement de celle-ci. Elle ne pu alors réprimer un sourire joyeux qui étira ses lèvres au maximum. S’avançant un peu timidement, elle finis par lui sauter dans les bras. Serrant ses bras frêles autour de son cou, il lui avait manqué. Terriblement manqué. Elle se laissa alors aller dans ses bras pendant plusieurs longues minutes. Elle ne savait même plus comment leur histoire avait commencé et comment elle avait pu se prendre d’affection pour le descendant d’Harry Potter. Après tout c’était tout le contraire de ce que son père voulait d’elle. Le fils de l’élu, et puis quoi encore ? Et pourtant. Passant sa main dans les cheveux du rouge et or, elle déposa un baiser tendre sur chacune de ses deux joues, avant de rompre son étreinte.

    le sourire toujours accroché à ses lèvres, elle attrapa la main de James qu’elle glissa dans la sienne, puis allant dans la réserve de l’école elle sortie deux vieux balais dont personne ne se servait, sûrement pas pur honte de s’afficher ça, mais peu importe. S’asseyant de profil pour ne pas abîmer sa robe, elle tapa du pied et soudain, commença à s’élever dans les airs. Arrivant près des buts, elle sauta alors de son balai pour atterrir dans l’un des cerceaux d’or, s’asseyant à l’intérieur de celui-ci. Elle adressa un nouveau sourire à James.

      « Tu restes sur ton balai, ou bien tu me rejoins ? »
    eve avait toujours eu ce goût immodéré pour la peur, le danger, la prise de risque. C’était dans toute son existante, la seule chose qui le donnait la sensation d’être réellement vivante. Passant une main dans ses cheveux blonds, elle s’aggripait au cerceau comme si c’était une balançoire, se penchant parfois un peu en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S. Potter

avatar

Féminin nombre de messages : 108
age : 30
pseudo : Just
date d'inscription : 15/07/2009

Pensine
année du personnage:
animal:
notes:

MessageSujet: Re: frissons au clair de lune. || james.   Mer 22 Juil - 12:18



L’obscurité s’abattait à présent sur la surface du lac, les rougeurs du soleil s’estompant un peu plus chaque instant, laissant gagner à l’obscurité à chaque fois plus de terrain. La surface du lac était pour une fois un Miroir, le vent ne venant pas troubler l’air ambiant. Pas de doutes l’été était la.

« Tu es prête à rentrer chez toi » demanda James qui ne se lassait pas de caresser le bras de la jeune femme du revers de sa main. Un silence plana durant de longue secondes, comme ci le silence était plus important. Leur présence leur suffisait Finalement Eve se redressa un peu, posant sa jour sur le torse du jeune homme avant de lui répondre.

« Pas vraiment… Et toi ? »

« Pas vraiment… Même si ça me fera du bien de revoir un peu ma famille. »
répondit il aussi calmement qu’elle, le regard fixé sur le lac, comme absorbé à moitié par ses pensés. Oui, malgré le temps, ils ne s’avouaient les choses qu’à demi-mot, Eve par orgueil, James par fierté, finalement, ils étaient par moment semblables qu’importe la couleur de leurs cravates. Quelques minutes passèrent ou blottis l’un contre l’autre, ils observaient le paysage, ici, sur cette rive, ils étaient tranquille, cachés de la vue de tous, ils n’avaient pas à jouer leur rôle bien que… James se leva soudainement, gardant la jeune femme dans ses bras avant de faire un pas de plus vers l’eau.

« Qu’est ce que tu fais ? »

« N’importe quoi, c’est bien connu. »
précisa t il avant d’avancer encore, l’eau jusqu’aux chevilles, s’amusant de voir son air si sérieux lutter pour rester en place.

« Arrête d’être un rouge idiot »
« Et toi une merdeuse verte. »
répliqua t il en avançant encore, la menaçant de la lâcher d’un instant à l’autre avant qu’ils ne se mettent à rire tous les deux. L’été serait long même si deux mois n’étaient pas grand-chose mais dans cette époque rien n’était certaine, surtout pour James qui approchait dangereusement de l’âge auquel son père était mort.

« Tu n’as pas quelqu’un d’autre à martyriser ? »

« En l’occurrence non »
répondit il alors que son visage s’approchait du sien avant de la lâcher quelques instants pour la rattraper prés de l’eau. Se mettant à rire de plus belle, James fit demi tour pour revenir sur la rive, les jambes trempées jusqu’au genou cela ne semblait pas le déranger. Se laissant tomber à ses cotés, son rire se calma petit à petit alors que ses lèvres rencontraient les siennes.

* * * * *

    James croisa le hibou alors qu’il se rendait dans la grande salle en compagnie de ses amis. S’attirant des questions de ses cousins, il fut obligé de se montrer plus que vague, c’était le problème d’une famille soudée, l’intimité n’avait pas sa place et si l’on désirait la protéger, on était forcé par moment de se montrer évasif ou d’inventer un petit mensonge. Cela ne plaisait pas vraiment à James qui n’avait généralement pas de secret pour eux mais c’était nécessaire. Se servant généreusement dans son assiette, la conversation fut comme bien souvent alimentée par Ted et Hugo, toujours à préparer quelque chose alors que Jewell s’entretenait plus discrètement avec Victoire. Participant de temps à autre à la conversation, son regard se fixait de temps à autre sur les différentes tables et quand il aperçu Eve se lever enfin, James se débrouilla pour terminer d’une bouchée le reste de son assiette.

    « Je crois que j’ai mal rangé ma tenue de Quiddicht tout à l’heure, je vais vérifier. » lâcha t il avant de se lever calmement. Pendant un moment, le sorcier avait cru que Hugo le suivrait mais heureusement non. Devoir trouver une excuse pour le semer dans le château n’était pas vraiment son point fort. Piquant un bout de gâteau dans l’assiette de Rose au passage, il lui fit un clin d’œil avant de contourner la salle et de la quitter. Cependant alors qu’il pensait y retrouver Eve, il ne vit personne si ce n’est une bande de Serdaigle allant manger. Eve ne lui avait jamais fait faux bond, pas la peine de douter pensa t il alors qu’il se rendait quand même vers le terrain. Observant les lieux dans l’obscurité, il lui semblait avoir entendu du mouvement vers les vestiaires. S’y rendant alors que seuls quelques hiboux se nichaient en haut des gradins comme distraction, James ne pu s’empêcher de sortir sa baguette. On est jamais trop prudent, surtout quand on s‘appelle Potter. Appelant son nom alors qu’il avançait sans un bruit entre les casiers, elle lui répondit quelques secondes après, abaissant sa vigilance, il rangeant sa baguette dans sa poche arrière alors qu’elle apparaissait de la cabine la plus proche de lui, pomponnée comme à son habitude. Lui arrachant un sourire, il se retient de faire toute remarque, se disant intérieurement qu’il ne comprendrait jamais cette volonté d’être impeccable en chaque instant. En attendant, il avait l’air bien idiot, habillé de sa chemise blanche brodée aux couleurs de griffondor et de cette veste qu’il avait enfilé à la va vite. L’accueillant volontiers dans ses bras, il la serra doucement contre lui de son étreinte impressionnante mais pas étouffante pour autant. Déposant un baiser dans ses cheveux, elle se détacha de lui pour le trainer par la main. Ce qu’elle avait en tête ? Il n’en avait pas la moindre idée mais avec elle mieux valait s’attendre à tout. Apres tout si on lui avait dit un an auparavant qu’il perdrait sa virginité avec elle sur un vieux canapé dans la salle des objets trouvés, il n’y aurait pas cru une seconde. A présent, James n’essayait plus de prévoir quoi que ce soit, la laissant le surprendre à chaque rencontre.
    Un grand sourire se forma sur ses lèvres alors qu’elle sortait les balais, voila comment séduire Potter en l’espace d’un instant. S’envolant à sa suite, il fit quelques accélérations doublées de vrilles avant de s’approcher près des cages ou elle avait élu domicile, écoutant sa provocation avec un sourire confiant, il éclata de rire.


    « Je te rappelle que je suis passé au travers cet anneau, la saison passée. Tu devrais te rappeler des coups favoris de ta maison. »
    Lui répondit il sans animosité.

    Le fairplay n’était pas vraiment de rigueur pendant les matches et James violentait sans hésiter ses adversaires verts quand il le pouvait, ce n’était pas pour autant qu’il faisait porter à Eve la responsabilité de toutes les bêtises des verts. D’un saut qui paraissait trop agile vu sa carrure, il rejoignit la belle, avant de s’installer avec précaution en face d’elle, son dos s’appuyant contre l’anneau métallique.


    « Encore une autre idée brillante ou ça sera tout pour ce soir ? »
    lui demanda t il en lui adressant un sourire en coin malicieux.


Dernière édition par James S. Potter le Mer 29 Juil - 9:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve C. Vaughan

avatar

Féminin nombre de messages : 22
age : 25
pseudo : uc.
date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: Re: frissons au clair de lune. || james.   Mer 29 Juil - 3:46




      « Je te rappelle que je suis passé au travers de cet anneau, la saison passée. Tu devrais te rappeler des coups favoris de ta maison. »
      « J’avoue avoir été une des grandes fans de ce moment. »

    Un sourire vint alors étirer les lèvres de la verte et argent. Elle se souvenait très bien de cette scène, mais ce n’était pas la seule, bien sûr qui lui revenait en mémoire. Les matchs entre lions et serpents avaient toujours fatalement manqués de fair-play, et ce de la part de tous les joueurs, les deux équipes confondues. Cependant, Eve qui n’était pas une fanatique du sport, ni même de ce patriotisme que tous avaient envers leur maison, ne prenait jamais tout cela bien au sérieux. Pour elle ce n’était qu’une façon de plus de s’amuser, de se titiller, d’essayer de montrer qu’on était le plus fort. Passant une de ses mains dans sa chevelure blonde, elle plongea ses yeux bleus dans les verts de James. Ce qu’elle aimait par-dessus tout dans leur relation c’était qu’ils ne se prenaient jamais la tête pour des histoires de maisons. Bien qu’ils soient tous deux issus des deux maisons ennemies de Poudlard, tout cela n’entrait pas en compte dans leur relation, tout comme la pureté du sang, ou bien les idéaux politiques de leurs famille. Car il faut l’avouer, sur ces trois critères établis, James et Eve n’avait que des différences. Lui était de sang-mêlé alors qu’elle était de sang pur. Il était à Gryffondor prônant la magie blanche. Elle était à Serpentard avec son mangemort de père à Azkaban. Néanmoins, tout cela ne facilitait en rien leur relation, c’était le moins que l’on puisse dire. Et c’est en le regardant lui sourire sur son balais, qu’elle eu un brin de nostalgie. Elle aurait aimée s’afficher avec lui dans les couloirs, ne plus avoir à cacher cette relation qui comptait tant pour elle aux yeux de tous. Malheureusement, il était bien parti pour que cela ne soit jamais possible, au plus grand désespoir de la jolie blonde. Mais chassant ses sombres pensées de son esprit, elle reprit le cours de la réalité, lorsqu’elle le vit sauter avec une agilité étonnante, pour la rejoindre dans son cerceau d’or. Assise en face de lui, elle fixa alors ses mains sur le haut du cerceau, se penchant doucement jusque la silhouette du Gryffondor, lui déposant un baiser sur le front. Puis avec la même douceur, elle revint s’asseoir à la même place qu’elle occupait quelques secondes auparavant.

      « Encore une autre idée brillante ou ça sera tout pour ce soir ? »

    Elle vit alors le sourire malicieux qui se traçait sur le visage du rouge et or. S’il connaissait réellement Eve, comme elle le supposait, il savait qu’il était loin du compte et que durant le laps du temps qui leur était encore imparti, elle lui en ferait voir de toutes les couleurs. Car, bien qu’elle soit à Serpentard, la belle Vaughan, avait une attirance frénétique pour le danger, au point que cela en devienne dangereux pour sa vie. Mais rien ne valait un peu d’adrénaline pour se sentir vivante.

      « Oh tu sais… Je ne suis pas du genre à te foutre dans des galères monstres. Et puis, j’ai une soirée d’ailleurs, alors je ne vais pas pouvoir rester longtemps avec toi. »

    Et c’était malheureusement vrai. Elle ne pourrait pas rester indéfiniment en sa compagnie sur ce cerceau d’or, au risque qu’on finisse par les surprendre si ses amis, inquiets, venaient à se mettre à sa recherche. Et pourtant, ce soir, elle n’avait envie d’être qu’avec lui. Elle avait envie de lui parler de tout ce qui lui faisait mal. De la mort de sa mère, de l’emprisonnement de son père, de la détresse de sa sœur. Et d’elle, même si elle ne savait même pas ce qu’elle ressentait face à tout cela. Elle avait mal c’était certain, et pourtant malgré cette douleur immense qui devenait de plus en plus forte chaque jour, elle se trouvait dans l’incapacité de l’exprimer. Elle ne pouvait tout simplement pas, c’était au dessus de ses forces. Mais en plus de ce rôle de confident, James avait une autre place dans son cœur. Elle l’aimait beaucoup, d’un amour tendre et sincère. La première nuit qu’ils avaient passée ensemble avait été celle du dépucelage de James par ses soins, et ça avait été de loin la meilleure nuit de sa vie. Car pour la première fois il y avait eu de la tendresse, de la douceur et de l’attention entre les deux partenaires. Il lui avait fait découvrir une nouvelle facette d’elle-même et pour cela, elle ne pourrait jamais l’oublier, plus encore, elle ne pouvait plus vivre sans lui. A en croire tout cela, on pourrait se dire qu’Eve était tout simplement tombée amoureuse de James, et c’était ma foi peut-être le cas. Le problème c’est que la jolie blonde était proche de beaucoup de garçons, chacun les aimant d’une manière différente, mais ne pouvant pas vivre sans nombre d’entre eux. Et puis, il était également utile de préciser que la belle verte et argent n’est encore jamais tombée amoureuse, si bien, qu’elle ne sait pas ce que c’est, ce que l’on éprouve. Balançant ses jambes dans les airs, elle baissa un instant son regard sur le vide qui les entourait, et le sol qui lui paraissait tellement loin de là ou elle se trouvait. Puis d’un coup, elle se redressa, plongeant de nouveau son regard dans celui de James, y cherchant désespérément du réconfort.

      « James… Je n’ai envie d’être qu’avec toi ce soir, mais… »

    Soupirant, elle montra alors la robe qu’elle portait, son maquillage. Tout cet artifice qui sûrement la rendait somptueuse, mais qui en vérité ne montrait pas qui elle était réellement. Elle devait rejoindre ses amis, du moins les gens qu’elle fréquentait, avec qui elle traînait. Mais ce n’était pas avec eux qu’elle se sentait le mieux. C’était avec Sin, Narcisse et James. Une Poufsouffle, un Serdaigle et un Gryffondor. Et personne de sa propre maison, autant dire qu’elle n’avait vraiment pas sa place dans cette maison serpentardesque. Se tournant doucement, elle vint se caler contre James, déjà parce qu’elle avait froid, mais aussi parce qu’elle se sentait tout simplement bien dans ses bras. C’était quelque chose qui était inexplicable, elle se sentait tout simplement en sécurité. Poussant une mèche de cheveux qui lui bouchait la vue, elle porta un instant son regard sur les étoiles qui étaient venues s’installer dans le ciel le temps d’une nuit. Il y en avait beaucoup, demain serait donc sûrement une journée ensoleillée. Puis attrapant la main de James et calant à l’intérieur la sienne, elle reprit la parole.

      « Pourquoi est ce que tout est toujours si compliqué ? Je voudrais tellement que ces moments soient tout le temps. Que l’on ait plus à cacher notre amitié… C’est vraiment pénible, mais je sais que cela t’attirerait des ennuis… Et bien sûr, c’est la dernière chose que je souhaite. »

    Elle venait d’ouvrir les confidences, partant sur le thème de leur relation cachée, qui était un sujet beaucoup facile à aborder que ce qu’elle avait du vivre en juin dernier. Mais peut-être qu’au fil de la discussion, elle se sentira prête à parler de ce sujet si sensible. Mais rien n’est sûr, car avec Eve, on ne sait jamais réellement ce que l’avenir nous prépare.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S. Potter

avatar

Féminin nombre de messages : 108
age : 30
pseudo : Just
date d'inscription : 15/07/2009

Pensine
année du personnage:
animal:
notes:

MessageSujet: Re: frissons au clair de lune. || james.   Mer 29 Juil - 10:58

    Bien que détendu, James restait en alerte, pas par méfiance pour la jeune femme mais parcequ’ils étaient quand même à une belle hauteur. Le vide ne lui faisait pas peur –sinon il n’aurait jamais fait du Quiddicht- mais parcequ’avec le temps, il avait appris à connaître Eve, aucun moments n’est digne d’attention, si l’on ne sent pas son cœur palpiter dans sa poitrine. Pas question que ce soir, elle ne tombe surtout pas en sa compagnie. James avec héritier de ses parents cette envie folle de protéger tous ses proches et de veiller sur eux. C’était automatique, depuis enfant, on lui avait appris que la famille et les vrais amis étaient le plus important. Une ex pression perplexe apparue sur son visage quand il la vit bouger une fois de plus, approchant de lui, James se demandait une fois de plus ce qu’elle avait en tête, suivant sa progression avec beaucoup d’attention, prêt à intervenir en cas de besoin. Elle déposa finalement un baiser sur son front, ce qui déclencha chez lui un rire mais qui se calma rapidement quand elle lui annonça qu’elle ne resterait pas longtemps.
    Par moment James avait l’impression qu’on le prenait un peu trop pour un enfant. Certes il ne faisait pas toujours preuve de maturité mais chacun avait sa méthode pour fuir la réalité. Il avait entendu dire que les certaines des soirées auxquelles participait Eve était reconnu pour tomber dans les excès. En quoi rester dans l’insouciance plutôt que dans la désillusion totale était différente. Chacun fuyait la réalité à sa manière.


    « Comme tu voudras »
    se contenta t il de répondre en haussant des épaules.

    Mauvais comédien qu’il était… Il avait beau jouer les mecs détachés, James se sentait laissé pour compte mais plutôt manger des crapauds plutôt que de l’avouer. Ils étaient amis et parfois amant lorsque la jeune femme le souhaitait mais il n’avait aucune autorité ou raison de lui demander de rester avec lui pour toute la soirée. Par moment, le jeune homme ne se sentait pas pris au sérieux, c’était sans doute l’inconvénient de prendre presque tout à la légère. Il lui arrivait souvent de penser qu’elle le prenait comme un enfant, un petit frère à cajoler. Il ne manquait plus qu’elle lui tapote la tête en lui donnant une chocogrenouille et c’était bon. Il n’aurait pas dit non à la friandise mais il tenait encore à sa virilité et à son amour propre.
    Soudainement l’ambiance devint plus lourde alors qu’elle accrochait son regard avec cette air de détresse qui le rendait incapable de lui en vouloir pour quoi que ce soit et qui lui donnait envie de la serrer contre lui pour la réconforter.


    « Ben alors, reste ! Tu emmerde les autres. » [/]Répondit il avec toute la franchise dont il savait faire preuve.[b] « Tu ne supportes que ce tu t’imposes. »
    lui dit il en portant son attention cette fois ci sur ce qu’elle portait. Il est vrai qu’elle était ravissante – Il avait d’ailleurs trouvé ça étonnant qu’elle se fasse aussi belle pour lui.- mais elle n’avait pas besoin de ça pour capter son intérêt

    Elle vint se nicher dans ses bras et le sorcier s’installa de manières à ce qu’elle soit le plus à l’aise bien que ses fesses commençaient à lui dire que le cerceau de métal n’était pas le reposoir idéal, postérieur d’élu ou pas….Refermant doucement sa main sur la sienne, il déposa un baiser dans son cou avant de poster son attention à son tour sur le ciel. Vivement le prochain tour d’astronomie, avoir un cour à l’extérieur même en plein milieu de la nui était toujours agréable. C’était sans fois mieux d’avoir le nez dans les étoiles que dans un parchemin de potion ou pire d’histoire de la magie.

    La discussion dériva alors vers les confidences, enfin, Eve avait toujours besoin d’un temps d’adaptation pour se lancer, il le savait à présent et avait appris à se montrer patient. Il avait des réponses- du moins son avis sur la question- mais il n’était pas sure qu’Eve voulait entendre. Cette situation en était arrivée la par la faute de gens comme son père, toujours à chercher la différence chez son voisin. Répondant par la violence à l’inconnu. Cette théorie de sang pur ne tenait plus, ils en avaient la preuve depuis toutes ses années mais pourtant ils continuaient.


    « Mes amis me feraient peut être la gueule un temps mais ça leur passerait mais les tiens sont bien plus étroits d’esprit. »
    ne put il s’empêcher de cracher.

    La brusquer ou se défouler sur elle n’était pas son but alors il tenta de se faire pardonner immédiatement, passant une main dans ses cheveux, il découvrit un peu plus son cou, il déposa une série de baiser cette fois ci.


    « C’est toi qui a le plus à perdre. »
    lâcha t il finalement à son amie bien particulière car cette amitié n’avait non seulement des protagonistes opposés mais aussi des règles plutôt étranges ou les frontières n’avaient pas toujours été clairement établies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: frissons au clair de lune. || james.   

Revenir en haut Aller en bas
 
frissons au clair de lune. || james.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: 

le château de Poudlard

 :: exterieur du château :: terrain de Quidditch
-
Sauter vers: