AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Behind The Mirror - RPG [ACCEPTE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phé
Invité



MessageSujet: Behind The Mirror - RPG [ACCEPTE]   Ven 17 Juil - 9:57

Bonjour =).

Behind The Mirror
*« Phéandre E. Kallson - Co Admin »

    date de création ; 09 Mai 2009
    nombre de membres ; 30 Membres
    nombre de messages ; 1296 Messages
    nombre d'administrateurs ; 5 dont un absent.
    niveau RP ; 15 lignes minimum.

    adresse du forum ;
    Code:
    http://behind-the-mirror.forumactif.ws/forum.htm
    bouton ;
    Code:
    [url=http://behind-the-mirror.forumactif.ws][img]http://i30.tinypic.com/24miccy.png[/img][/url]
    lien où se trouve notre bouton ;
    Code:
    http://behind-the-mirror.forumactif.ws/partenariats-f9/nos-partenaires-t5.htm


contexte
*

    « BEHIND THE MIRROR ;




    MusicPlaylist
    MySpace Playlist at MixPod.com




    21 Avril 1955



      Les couvertures sur la tête, la respiration haletante. Swan tentait, en vain, de se calmer et trouver le sommeil. Mais elle ne parvenait à rien, son visage était crispé, son ventre noué, ses mains agrippaient avec force l’épaisse couverture. Bien que son jeune âge, et son imagination lui jouaient des tours, elle était certaine d’entendre des voix, des ricanements. Et il ne s’agissait pas de son frère, il aurait arrêté, il aurait su s’arrêter, au moment ou sa sœur s’était mise à pleurer de terreur. Le jeune homme était endormi calmement, rien ne semblait pouvoir le perturber, il n’en était pas de même pour la fillette. Une sensation de vide, et de froid, faisait trembler chacun de ses membres. Et alors que dans un élan de courage elle retira la couverture pour fermer la fenêtre, son attention fût attirée par le grand miroir trônant au fond de la pièce, face à son lit.
      Swan avançait d’un pas incertain et tremblant, se frictionnant les bras, claquant des dents. La terreur lui prenait toujours au ventre, elle ne souhaitait qu’une chose, retourner se coucher, mais rien n’y faisait, elle était comme attirée. Elle resta un moment immobile face à son reflet, ignorant pourquoi elle était à présent si terrorisée mais si calme. Elle détourna le regard une fraction de seconde, et lorsqu’elle vit son reflet, elle était totalement différente, défigurée, ensanglantée, une vision digne d’un pire cauchemar. La peur lui tirailla le ventre si bien qu’elle ne put s’empêcher d’hurler, mais à peine avait elle ouvert la bouche, que son reflet tendit le bras vers elle, et lui empoigna le sien avec une force insoupçonnable.

        TOMAS, AIDE MOI !!!


      Mais elle n’eut pas le temps d’en dire plus qu’aussitôt elle bascula de l’autre côté du miroir, attirée avec force par son propre reflet.

      Elle avait percuté le sol avec violence, tellement qu’elle avait la sensation de s’être brisée le flan gauche. Elle ressentait tellement de chose à cet instant, mais rien n’égalait sa peur, plus elle tremblait, plus elle en souffrait, même parler était douloureux. Elle entendait des voix non loin d’elle, elle aurait voulu les appeler à l’aide, mais aucun son ne sortait. Les larmes coulaient sur son doux visage salit par la terre. Recroquevillée sur elle-même, souffrant, pleurant, elle ne souhaitait qu’une chose … que le cauchemar s’achève.
      Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était là, pour elle cela semblait des heures interminables, bien qu’il n’en était rien. Elle se sentait partir, presque mourir, des ombres flottaient autour d’elle, certaines s’approchait plus près encore, jusqu’à ce qu’elles ne l’enveloppent complètement, alors que ses yeux tentaient de rester clos, alors qu’elle tentait de se débattre malgré sa douleur, malgré sa peur, elle vit des lumières fendre cet amas d’ombre autour d’elle … Alors qu’elle hurlait, qu’elle hurlait à en mourir, ses yeux se fermèrent doucement, jusqu’à ce que sa voix s’éteigne aussi …



    •••



    Journal de la grande Prêtresse


      Sinklost, ne me dîtes pas que vous n’en avez jamais entendu parlé mes enfants. Cette ville est, et a toujours été depuis aussi longtemps qu’on s’en souvienne …
      Hmm ça ne vous dit toujours rien ? Oh mes enfants réfléchissez bien dans vos pires cauchemars, cette ville si sombre, si mystérieuse et effrayante. Vous l’avez tous visité un jour mes petits, et souvent vous n’arriviez pas à en sortir. Cette ville terrifiante est réelle, du moins en partie. Elle existe derrière nos bons vieux miroirs, un objet si banale et si puissant à la fois. Les croyances sont nombreuses à leurs propos, certains pensent, que les âmes voyagent par les miroirs ou bien même qu’ils sont capables de refléter une âme à l’état pure … S’ils n’ont pas ce pouvoir en tout cas ils servent bel et bien de portail vers Sinklost … Vous voudriez en savoir plus n’est-ce pas ? Oui la curiosité vous attire ici alors venez mes enfants vous ne le regretterez pas … quoique ?!

      Je vous sens curieux, trépignant d’impatience à l’idée d’en savoir encore toujours plus. Le mystère vous intrigue, ou ma folie vous attire, toujours est-il que vous êtes encore là, vous demandant quand je vais enfin me décider à vous expliquer, de la patience mes enfants, de la patience …
      La plus part du temps vous n’êtes que des enfants en entrant ici, la raison ? Leur curiosité innocente, leur inconscience, leur imagination. Ils ne réfléchissent pas, sont naïfs, et se laissent facilement envouter. C’est ainsi que ça marche pour y entrer il faut le vouloir en quelque sorte même si c’est totalement inconscient … un simple changement de vie, ou la simple curiosité de découvrir des choses nouvelles. Le transfert se fait généralement toujours de la même manière. Bien sur quand vous êtes attendu ici, cela peut vous surprendre à n’importe quel moment et n’importe quel façon.
      Quoi ?! Vous avez cru comprendre que c’était une affaire de destin ? J’aime à le croire, ça rend la chose un peu plus injuste, j’aime sentir que vous détestez cet endroit, sentir que vous préféreriez mourir que d’être ici … J’aime vous voir souffrir …
      Lorsque vous passez le miroir vous êtes d’ors et déjà effrayés, vous êtes escortés par ce que l’on appelle les peurs, elles sont informes, puissantes et régissent notre monde, tout ce qu’elles veulent ? Vous !! Parce qu’aussi puissantes qu’elles puissent être, ce sont des parasites et ont besoin de vous … Elles se nourrissent de vos peurs, de vos sentiments les plus sombres. Se sont les peurs à l’état pure, celles qui alimentent vos cauchemars et vous tourmentent. Vous les haïssez comme tout le monde ici. Mais elles, elles vous aiment …

      Vous allez entrer dans un monde complètement différent de celui que vous avez connu, il y ressemble et pourtant …
      Votre espérance de vie n’est pas bien longue ici, en réalité le miroir choisit pour vous, votre destin. Au moment où vous passez dans ce monde, votre destin est celé. Il lit en vous, sait quel type de personne vous êtes, bonne ou mauvaise, et vous l’incarnez en conséquence. Vous êtes un être abject, un voleur, un manipulateur, quelqu’un de méprisant, un tueur pourquoi pas, toujours est-il que la vie d’autrui ne nous intéresse pas, vous êtes égoïste, egocentrique. J’aime ça, et le miroir vous donnera une chance et la puissance d’incarner ce que vous êtes réellement, serez-vous un vampire ? L’un de ses parasites, la faiblesse incarnée, ces immondes suceurs de sang à la force surhumaine ? Un des sept pêchés capitaux ? Vous incarnez l’orgueil, la colère, la paresse pourquoi pas … Le choix est assez large, mais votre destin est tout tracé, vous servirez les peurs, vous serez ses joujoux, les alimentant à chaque excès de colère, à chaque utilisation de votre véritable nature … ceci ne vous convient pas ? Tant pis, vous êtes piégés !!!
      Ce n’est pas tout, il y a également les fous, ah ce que je les aime, instables, si fascinants mais si faibles … Les peurs les ont attaqué dès leur arrivée, affamées, elles se sont jetées sur eux, mais personne n’est arrivé à tant, enfin, du moins suffisamment tôt pour qu’ils ne soient pas tués, mais pas assez pour que leurs capacités intellectuelles restent intact. Ils développent alors une maladie mentale de toute sorte, ainsi qu’un pouvoir et un seul. Ils gardent leur libre arbitre en apparence, mais sont tellement faibles, que tout le monde peut les manipuler …
      J’allais presque oublier ceux que je méprise le plus, les combattants. Ils ont été sauvés dès leur arrivée, ce sont des rescapés en sommes, ils ont développé également un pouvoir. Et ces immondes petits êtres insignifiants et stupides pensent pouvoir rééquilibrer la balance en la faisant pencher de leur côté. Tout ça n’est que foutaise.

      Je vois que beaucoup de questions s’imposent à vous encore … Comment est-ce à Sinklost ? Qui raconte ceci ? Peut-on en sortir ?
      Si on peut en sortir ? Ahah mais non mes enfants, vous êtes piégés ici, avec moi. Et je vais vous aimer, de la seule manière que je connaisse … je vais me délecter de votre souffrance …
      Qui suis-je, la prêtresse de Sinklost, l’une des plus ancienne arrivée ici, j’ai fondé ce que l’on appelle un royaume en quelque sorte. Oh il ne faut pas croire nous sommes autant les joujoux des peurs que vous. Seulement nous sommes plus puissants, bien plus vieux aussi. Et nous arbitrons le jeu, car c’est ainsi que nous voyons les choses, tel un jeu. Vous êtes tous des pions entre mes mains mes petits.
      Enfin Sinklost, est une ville miroir, la vie « normale » telle qu’on l’entend y est possible, dans un laps de temps très cours par jour. En effet les journées ne durent que cinq heures voir sept selon la saison. Et la nuit, la nuit mes enfants, c’est l’heure des cauchemars, des incertitudes, de la peur … Le soir mes enfants vous n’êtes plus à l’abri.

      Qui sait, peut être, êtes vous simplement bloqués dans vos cauchemars après tout ? Peut être, êtes vous devenu complètement fou, vous vivez dans un monde qui n’existe que dans votre imagination, et les gens que vous voyez autour de vous, ne sont que vos amis à l’asile …
      Qui sait, peut être que le réel n’est en faite qu’irréel …




    ©maybe tomorrow™
    Idée originale basée sur un délire paranoïac d'Opium
    Toute copie interdite.




Merci d'avance quelqu'en soit la réponse =). A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Druella I. Rosier

avatar

Féminin nombre de messages : 141
age : 25
copyright : GWN
pseudo : valou
date d'inscription : 13/07/2009

Pensine
année du personnage: Septième
animal: /
notes: /

MessageSujet: Re: Behind The Mirror - RPG [ACCEPTE]   Sam 18 Juil - 19:22



    Bonjour, Phé.

    Nous acceptons avec un grand plaisir votre demande. C'est un fort beau forum que vous possédez là et nous lui souhaitons une belle vie.


_________________
[list][list]
[/list:u][list]princessbloomy @ LJ
Cauze I got no reason
to apologize, That's my
generation. I don't need
to say I'm sorry. It's not
so complicated. So listen
up, That's my generation.

The who - my generation
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Behind The Mirror - RPG [ACCEPTE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stefan ? L’oxygène, ça vous fait planer. Si une catastrophe survient on prend de grandes inspirations paniquées et on devient rapidement euphorique, docile, on accepte son destin.
» ? I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,
» A un moment donné, on accepte que le rêve est devenu un cauchemar.
» L'homme progresse tant qu'il accepte les épreuves ? Kojiro
» SARKOZI ACCEPTE LA RESTITUTION SOUS LA DEMANDE DE PREVAL....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: 

we flood

 :: poudre de cheminette :: demandes traitées
-
Sauter vers: