AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 merry g. lockward » all we need is a reason

Aller en bas 
AuteurMessage
Merry G. Lockward

avatar

Féminin nombre de messages : 356
age : 27
copyright : leonce
pseudo : tine
humeur : clownesque
date d'inscription : 05/06/2008

Pensine
année du personnage: 7th
animal: j'aurai bien pris un dromadaire mais ils n'étaient pas acceptés dans l'enceinte de l'école.
notes: Les notes ne font pas l'humanité d'une personne...

MessageSujet: merry g. lockward » all we need is a reason   Mer 15 Juil - 23:46

merry grant lockward
*« jouir de la foule est un art » dixit charles baudelaire


    by guardian angel france
    âge & année d'étude « Dix-sept ans, vous en déduirez donc septième et ultime année à Poudlard (ça fait froid dans l'dos hein ?) »
    date & lieu de naissance « Un certain huit avril de l'année mille neuf-cent quatre-vingt dix-sept, à la maternité de l'hôpital central de Londres. »
    origines & pureté « Sang-pur... moldu ! (qui a dis que les sangs-purs étaient tous des sorciers ?) »
    orientation sexuelle  « Parce que vous le savez vous ? »



pour vous, ce sera merry
*« and that's all »

    âge 19 ans
    temps de connexion surtout le soir, vu que je bosse toute la journée.
    comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu j'ai reçu un spam et je me suis demandé ce que c'était ! *SBAF !* le design est toujours aussi élégant, l'intrigue me plaît toujours autant, et les gens sympathiques sont toujours là, que demande le peuple ?
    votre personnage est-il un personnage vacant naon
    personnalité sur l'avatar chace crawford (changera peut-être avant que j'ai fini ma fiche)


Dernière édition par Merry G. Lockward le Lun 20 Juil - 20:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merry G. Lockward

avatar

Féminin nombre de messages : 356
age : 27
copyright : leonce
pseudo : tine
humeur : clownesque
date d'inscription : 05/06/2008

Pensine
année du personnage: 7th
animal: j'aurai bien pris un dromadaire mais ils n'étaient pas acceptés dans l'enceinte de l'école.
notes: Les notes ne font pas l'humanité d'une personne...

MessageSujet: Re: merry g. lockward » all we need is a reason   Jeu 16 Juil - 18:48

hominum revelio
*« les larmes sont parfois une réponse inappropriée à la mort » dixit julie burchill

    - Tu es sûr de vouloir y aller tout seul ? demanda pour la énième fois l'homme au visage préoccupé.
    - Certain. Je n'ai plus cinq ans tu sais, oncle Maxence.
    - Oui mais...
    - Ça va bien se passer ! fit le petit Merry avec un sourire qui lui plissa les yeux d'une façon assez comique.

    C'était presque effrayant de voir un enfant sourire dans ce genre de moment. D'un pas décidé, le jeune Merry s'avança donc dans l'allée de gravillons qui lui faisait face. L'oncle Maxence resterait au niveau du grand portail en fer forgé, gardant de loin un oeil sur son neveu. Pourtant le gamin dont il s'occupait depuis sa naissance ne semblait pas avoir besoin de son aide. Il marchait avec une démarche lente mais assuré que peu de personnes savaient avoir dans ce genre de lieu, sans un regard pour ceux qui étaient venu se recueillir, sans une considération pour les autres stèles qui n'étaient pas son but. Imperturbable. Jusqu'au moment où il s'arrêta, reconnaissant le nom gravé dans la pierre que l'oncle Maxence lui avait indiqué. « Beth Melinda Carrow ». Il ne fit pas attention aux dates citées en dessous, il n'était pas venu pour ça. Il se contenta de rester ainsi à fixer un point imaginaire tandis qu'il enfonçait davantage ses mains dans ses poches, déformant d'autant plus sa vieille veste. Merry venait pour la première fois sur la tombe de sa mère, sans la moindre fleur pour égayer la pierre tombale glacée. Cela lui avait semblé de toute évidence inutile. Pourquoi aurait-il du pleurer cette femme alors qu'il ne l'avait jamais connu ? Et puis franchement, s'évertuer à fleurir les cimetières alors que les personnes auxquelles ces marques d'affections étaient destinées n'étaient plus, ça n'avait pas de sens à ses yeux. C'était comme penser qu'il y avait une vie après la mort, et que les personnes disparues pouvaient encore nous voir cachées derrière leur petit nuage. Mais oui, c'était tellement plus rassurant que de se dire qu'on allait tôt ou tard tous finirent six pieds sous terre conservés dans une boîte en bois jusqu'à ce que notre chair pourrisse. Un peu trop terre à terre notre jeune Merry. Peut-être bien, mais il faut dire que lorsque votre existence ressemblait à tout sauf à un conte de fées, continuer à penser aux bons hommes verts et autres manifestations surnaturelles était un bon moyen de vous prendre la réalité en pleine face et de ne plus savoir vous relever par la suite. Entre un paternel alcoolique qui ne lui avait jamais accordé le moindre regard ni la moindre parole, et une mère décédée à sa naissance, il n'avait pas vraiment eu le choix. Depuis tout petit, la vie lui avait mis des bâtons dans les roues. Ça aurait été tellement facile de se plaindre et de ne rien faire, se laisser aller à la dépression, la dépendance à toute sorte de substances illicites, ou de mettre fin à sa propre vie. Mais ça ne servait à rien de se lamenter si on avait pas essayer de donner le maximum de soi-même, autant se taire dans ce cas. Merry avait vite pris conscience que s'il voulait que les choses ne restent pas comme elles étaient, ils devraient apprendre à combattre du mieux qu'il pouvait ses peurs, ses angoisses et ne pas compter sur le voisin pour l'aider à résoudre ses petits problèmes. Il n'était pas très grand pour son âge, mais ça ne l'empêchait pas d'avoir du répondant contre les jeunes qui s'en prenaient à lui, parce qu'il semblait plus faible. Certains adultes le traitaient parfois de « tête brûlée », mais rassurez-vous, sa tête allait très bien. Merry n'aimait juste pas qu'on lui marche sur les pieds, et répondre à un gamin plus baraqué que lui ne lui faisait absolument pas peur, même s'il avait fini plus d'une fois avec un coquard qui lui déformait le visage.

    Le bambin à la tignasse brune jeta un oeil discret vers l'entrée du cimetière. L'oncle Maxence était toujours à la même place et ne l'avait pas quitté des yeux. Merry lui fit un signe de la main pour lui montrer que tout allait bien. En fin de compte, c'était toujours lui qu'il avait considéré comme son véritable père. Parce qu'il l'avait élevé, parce qu'il l'avait aimé comme son propre fils, parce que c'était avec lui qu'il avait appris à marcher, à parler, à lire... Et qu'il avait découvert qu'il était un sorcier. Il se souviendrait toujours de l'excitation qui l'avait animé lors de leur sortie au Chemin de Traverse, il y avait une semaine. Il était visiblement plus emballé que le jeune Merry par toutes ces nouvelles choses qu'ils découvraient, la magie, dont les personnes dépourvues de pouvoir étaient à des années lumières d'imaginer l'existence. Comment les appelait-on déjà ? Ah oui, des moldus. Certes, leur escapades dans cet endroit plus que surprenant avait quelque peu émerveillé le garçon, mais en ce qui concernait cette fameuse école de sorcellerie où il devait se rendre afin d'y apprendre la magie, il restait encore sceptique. Il se posait encore des tas de questions sur ce monde, les coutumes, les croyances, l'utilisation de ses pouvoirs... Il ne connaissait rien de tout cela. Mais la rentrée était pour le lendemain, et il attendait d'y être afin de se faire sa propre opinion sur ce nouvel univers dont il allait désormais faire partie. C'était d'ailleurs pour cela qu'il avait demandé à l'oncle Maxence de lui montrer la tombe de sa mère. Même si elle ne ferait jamais partie de son existence, il lui devait au moins deux choses : la vie et son premier prénom qu'il affectionnait particulièrement, le deuxième étant une fantaisie de son paternel, hérité d'un ancêtre qui croupissait sans doute au milieu des vers depuis fort longtemps. Il trouvait vraiment ça de mauvais goût. Merry lança vers l'inscription un dernier regard rempli d'un profond respect, avant de se diriger silencieusement vers le portail où l'attendait son oncle. Celui-ci lui sourit avec fierté. Il était quelque peu inquiet à l'idée de laisser son petit Merry partir loin, dans un environnement totalement différent à celui dans lequel il vivait chaque jour, mais il était certain qu'un bambin de onze ans avec autant de courage saurait vivre cette aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merry G. Lockward

avatar

Féminin nombre de messages : 356
age : 27
copyright : leonce
pseudo : tine
humeur : clownesque
date d'inscription : 05/06/2008

Pensine
année du personnage: 7th
animal: j'aurai bien pris un dromadaire mais ils n'étaient pas acceptés dans l'enceinte de l'école.
notes: Les notes ne font pas l'humanité d'une personne...

MessageSujet: Re: merry g. lockward » all we need is a reason   Jeu 16 Juil - 23:51

hominum revelio
*« l'humour n'est qu'un des moyens de se défendre contre l'univers » dixit mel brooks

    - Merry, lève-toi bon sang ! Merry ? Merry , tu m'écoutes ?
    - T'écouter ne m'empêche pas de faire la sourde oreille... lâcha l'adolescent au visage enfoncé dans son oreiller.
    - Très drôle... Tu sais combien d'heures de retenue la prof va te mettre si tu es encore en retard à son cours ?
    - C'est pas compliqué, un dromadaire plus deux chameaux ça fait cinq...
    - Hein ?
    - … Bosses.
    - Bon arrête tes conneries maintenant, fit l'ami bienveillant tandis qu'il débarrassait le jeune homme de sa couette. Et sors de ce lit.
    - Si je dis non tu vas me mettre une fessée ?
    - Allez !!

    Un large sourire aux lèvres, Merry se décida à quitter le confortable matelas. Il adorait pousser les autres à bout comme il venait de le faire. C'était tellement amusant de les mener par le bout du nez, leur sortir des répliques décalées qui les déconcertaient totalement jusqu'au moment où ils en avaient tellement marre qu'ils ne cherchaient même plus à comprendre quoi que ce soit. Certains laissaient tomber dès le début, d'autres parfois rentraient dans son jeu et il valait mieux dans ce cas que d'autres élèves n'entendent pas la conversation, au risque de les prendre pour des cinglés. Cela dit , Merry se fichait totalement de l'avis que l'on pouvait se faire de lui. Son attitude excentrique plaisait ou pas, on l'acceptait tel qu'il était ou tant pis. Non, le garçon n'était pas du genre à vouloir à tout prix faire de chaque personne son ami. Comme on disait si bien, mieux valait se faire détester pour ce que l'on était, que se faire aimer pour ce que l'on était pas. Évidemment, il n'agissait pas ainsi dans le but de mener la vie dure à son entourage – quoi que, de temps en temps, ça pouvait être drôle de les faire tourner en bourrique – c'était davantage une marque d'affection qu'une simple envie de faire chier son monde. Merry aimait s'amuser, rire, les conversations longues de deux heures sur un seul et unique sujet n'étaient vraiment pas sa tasse de thé. Certes, cette tendance à passer du coq à l'âne pour un oui ou pour un non avait fini par agacer pas mal de ses connaissances, mais celles-là ne faisaient jamais partie des amis les plus proches, les véritables qui pouvaient parfois lui faire des remarques mais qui n'étaient pas prêt de le laisser tomber. Celui qui venait de le faire sortir de son lit avait mainte et mainte fois eu affaire à ce genre de répliques de la part de Merry, mais n'empêche que depuis tout ce temps qu'ils se connaissaient, ils étaient encore là. Vous voyez bien que ce n'était pas la mort...

    - Bon moi je file, au pire j'expliquerai à la prof que t'avais un souci, mais t'as intérêt à venir, je te préviens !
    - Oh ! T'es sûr que je vais pas trop te manquer pendant tout ce temps ?
    - Rah la ferme Merry ! s'exaspéra-t-il avant de quitter le dortoir, ne pouvant néanmoins empêcher un léger sourire amusé de se dessiner sur son visage.

    *****
    PLUS TARD, DANS LA MÊME JOURNÉE


    - Eurk, ça empeste le sang-de-bourbe par ici.
    - Quelle originalité... C'est bien la première fois qu'on me la fait en cinq ans...

    Merry regarda d'un air blasé les deux chiens de garde se tordre de rire à la réflexion de la vipère. Un rire gras, forcé et qui lui donnait plus envie de vomir qu'autre chose. On aurait dit des hyènes qui venaient de trouver leur nourriture, sauf qu'ils avaient l'air beaucoup moins intelligents que l'animal en question, avec leurs yeux de merlan frit et leur corpulence similaire à celle d'un gros crapaud.

    - C'est marrant, j'ai beau chercher, je n'arrive vraiment pas à faire le rapprochement entre vous et un serpent. Plutôt une hyène qui aurait couché avec un poisson mort et un crapaud...
    - À quoi tu viens de nous comparer là ? se vexa celui qui tenait la laisse des deux autres, commençant à sortir sa baguette d'un air menaçant peu crédible.
    - Oh non, je ne vous ai pas comparé, je n'ai fais que constater les ressemblances. Nuance.
    - Joue pas au plus malin, Lockward.
    - Je n'oserai pas vous piquer votre caractéristique, à vous, les vipères. Quoi que, en l'occurrence, j'ai quand même du mal à distinguer une once de malignité.
    - Tu me cherches ou quoi ? commença à perdre patience le Vert et Argent, pointant désormais sa baguette vers Merry.
    - Pas la peine, tu es déjà là, surenchérit le jeune homme brun, laissant voir un large sourire amusé qui lui donnait un air provocateur.

    Depuis qu'il était entré dans le monde de la magie, Merry avait appris de nombreuses choses. Il avait découvert l'histoire de l'Élu, son combat contre le Seigneur des Ténèbres qui s'était finalement soldé par un échec, et qui avait rendu la vie des nés moldus et autres sangs qui refusaient de se rallier aux rangs des mangemorts... invivable. Dans les premiers temps de son arrivée à Poudlard, Merry s'était vraiment demandé ce qu'il faisait ici, comment un simple humain n'ayant aucun ancêtre possédant un quelconque pouvoir pouvait prétendre à faire partie de cet univers. Mais il s'était vite rendu à l'évidence qu'il ne pouvait pas vivre sans la sorcellerie. C'était une évidence qu'il sentait couler et vibrer dans ses veines, et apprendre à la maîtriser était devenu un véritable plaisir. À dire vrai, Merry était sans doute l'un des seuls élèves qui étaient passionnés par les cours d'histoire de la magie. C'était mille fois plus palpitant que les cours d'histoire moldue auxquels il avait eu dans son ancienne école, croyez-le. Évidemment, le petit sang-de-bourbe qu'il était (et puis d'ailleurs, c'était quoi au juste une « bourbe » ?) était devenu la cible des futurs partisans du Lord. Mais vous voulez que je vous dise ? Merry s'en contrefichait, au contraire, il trouvait que cela donnait un peu de piquant à ses études, même si la raison de cette haine lui paraissait des plus stupides. Des abrutis dans le genre de ces trois-là, il en avait déjà croisé pas mal, quoi que la bêtise de ceux-là semblait dépasser celle de tous ceux qu'il avait rencontré jusqu'à présent. Dans tous les cas, il ne répondait jamais à leur provocation par la violence. Il ne faisait que les titiller, comme il venait de le faire, jusqu'à ce qu'ils perdent leur sang froid, et qu'il s'énervent pour de bon. Et dans ce cas alors, il se faisait un véritable plaisir de sortir sa baguette pour leur botter les fesses. D'ailleurs, celui qui le pointait de sa baguette semblait déjà bien exaspéré par les remarques du jeune homme. C'était tellement facile de les faire sortir de leurs gongs, ça en devenait presque ennuyeux...

    - Tu veux te battre peut-être ?
    - C'est facile de dire ça lorsqu'on a deux caniches à sa botte, dit-il en lançant un regard vers les deux molosses qui ne comprirent apparemment pas de quoi il parlait. Non mais ils avaient vraiment des neurones ces deux-là ? Mais c'est quand tu veux, mon biquet.

    Une dernière pique afin d'enflammer totalement la colère qui devait brûler le serpent. Ne portant pas la moindre attention à la baguette de son adversaire qui le menaçait, il sortit la sienne à son tour. Enfin un peu d'action, c'était pas trop tôt. Si le Vert et Argent voulait se battre, il était tout à fait prêt à l'affronter. Mais visiblement, sa détermination laissa l'autre un peu hésitant, jusqu'à ce qu'il finisse par baisser sa baguette.

    - Pfff allez on se casse les gars, de toute façon il en vaut pas la peine.
    - Oh j'en suis vraiment navré, moi qui vous pensait moins couards.
    - T'en fais pas, tu perds rien pour attendre, laissa planer la vipère, un sourire mauvais en coin.

    Merry était presque déçu, lui qui espérait pouvoir un peu se dégourdir les doigts avec un petit combat entre sorciers, mais il ne comprit pas immédiatement ce que ces dernières paroles signifiaient. Aussi, plus tard dans l'après-midi, alors qu'il rejoignait sa salle commune d'un pas paisible, le jeune homme tomba nez à nez avec *******, une très bonne amie, mais qui n'était pas tout à fait comme d'habitude. La première chose qu'il remarqua fut les larmes qui dégoulinaient le long de ses joues, la seconde... Ses oreilles anormalement longues et ses cheveux qu'on aurait dit coupés par le pire des coiffeurs au monde. Trop honteuse de se retrouver ainsi, elle avait tenté de fuir mais le jeune homme l'avait rattrapé sans difficulté. Il n'aurait jamais feint de n'avoir rien vu et laissé son amie dans le désarroi dans lequel elle se trouvait.

    - ******* ? Mais... Qu'est-ce qu'il t'est arrivé ?
    - C'est... Je sais pas pourquoi ils m'ont fait ça... Je leur avais rien fais... laissa-t-elle échapper entre deux sanglots. Ils m'ont... Ils m'ont dis que si je te voyais, tu comprendrais...

    Le visage de Merry se crispa. Les salopards... Il rassura la jeune fille du mieux qu'il pouvait et s'éloigna d'un pas rapide, une expression de fureur lui déformant les traits. Ils l'avaient fais... Ils avaient préféré s'en prendre à l'une de ses amies au lieu de se battre contre lui. Les fumiers... Déjà en temps normal, Merry avait horreur que l'ont s'en prenne à l'un de ses proches. Si une personne souhaitait se le mettre à dos, c'était le moyen le plus efficace d'y parvenir. Mais là ces vipères avaient osé mêler son amie à une histoire qu'il ne la regardait en rien. C'était tellement petit... S'ils avaient un problème avec lui, c'était également avec lui qu'ils devaient le régler, cela ne regardait en aucun cas les autres. Mais il allait bientôt régler cette affaire une bonne fois pour toute... Il trouva enfin celui qu'il cherchait. Le serpent était en train de fanfaronner en racontant ce qu'il avait fait subir à la pauvre fille devant tout un groupe d'élèves. Jusqu'à ce qu'enfin il remarque la présence de Merry, et que l'expression de satisfaction sur son visage cède la place à la peur. Il n'eut même pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il se retrouva à plusieurs centimètres au dessus du sol, collé contre un mur en pierre, tandis que Merry enfonçait dangereusement sa baguette dans la peau de son cou. Ça n'était aucunement la vengeance qui animait le jeune homme, il détestait suffisamment la cruauté et l'humiliation gratuites pour vouloir lui faire payer ce qu'il avait fais. Il le relâcha et lui ordonna de se battre. Les jambes du gamin tremblaient, mais il lui cria tellement dessus qu'il finit par saisir à son tour sa baguette. Ils s'affrontèrent sous les yeux ébahis des autres élèves, mais la vipère finit au sol après un vol plané des plus impressionnants. Merry s'approcha de lui alors qu'il se cachait le visage avec ses bras et qu'il implorait sa pitié. Pitoyable.

    - La prochaine fois que tu as un problème avec moi, je te conseille de ne pas le régler de manière aussi lâche, si tu ne veux pas que les représailles soient encore pires. déclara-t-il tandis qu'il le toisait, le regard encore rempli de haine.

    Sur ce, il se retira, laissant les quelques spectateurs pétrifiés de crainte ou d'admiration auxquels il n'accorda pas le moindre attention. Bizarrement, il n'eut plus jamais le moindre souci avec cet élève, c'était même fort probable que celui-ci tente de l'éviter à tout prix après ce qu'il s'était passé. Bien sûr, il y en avait d'autres dans son genre, et même des bien pires, mais Merry était toujours prêt à sortir sa baguette s'il advenait que l'un d'entre eux s'en prenne de nouveau à l'un de ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merry G. Lockward

avatar

Féminin nombre de messages : 356
age : 27
copyright : leonce
pseudo : tine
humeur : clownesque
date d'inscription : 05/06/2008

Pensine
année du personnage: 7th
animal: j'aurai bien pris un dromadaire mais ils n'étaient pas acceptés dans l'enceinte de l'école.
notes: Les notes ne font pas l'humanité d'une personne...

MessageSujet: Re: merry g. lockward » all we need is a reason   Sam 18 Juil - 20:47

    Finiiiiiiie huhu *-*
    J'avais prévu de faire une troisième partie, mais en fait elle était pas vraiment nécessaire je pense... Au pire j'pourrai la rajouter s'il me prend l'envie de la faire à un moment xD Mais là j'ai trop envie de commencer à jouer !! *-*
    En espérant que ce soit bon pour la compréhension de la personnalité du perso :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Druella I. Rosier

avatar

Féminin nombre de messages : 141
age : 26
copyright : GWN
pseudo : valou
date d'inscription : 13/07/2009

Pensine
année du personnage: Septième
animal: /
notes: /

MessageSujet: Re: merry g. lockward » all we need is a reason   Sam 18 Juil - 23:00



    Bienvenue, Merry =D (genre =P)

    J'ai beaucoup aimé ta fiche et ton personnage super vraisemblable. Je suis sous le charme. Tu as réussi à bien faire comprendre qui était Merry. Et puis tu as un style vraiment personnel et agréable.

    Désolée pour le petit temps, mais ma môman m'a appelée '-' Mais donc pour toi, ce sera Serdaigle. Tu seras parfait là-bas et, très certainement, bien intégré =)

    Tu peux donc aller ouvrir une fiche de liens, aller piocher chez les autres et surtout, surtout te funer avec nouuuuus !!


_________________
[list][list]
[/list:u][list]princessbloomy @ LJ
Cauze I got no reason
to apologize, That's my
generation. I don't need
to say I'm sorry. It's not
so complicated. So listen
up, That's my generation.

The who - my generation
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merry G. Lockward

avatar

Féminin nombre de messages : 356
age : 27
copyright : leonce
pseudo : tine
humeur : clownesque
date d'inscription : 05/06/2008

Pensine
année du personnage: 7th
animal: j'aurai bien pris un dromadaire mais ils n'étaient pas acceptés dans l'enceinte de l'école.
notes: Les notes ne font pas l'humanité d'une personne...

MessageSujet: Re: merry g. lockward » all we need is a reason   Sam 18 Juil - 23:47

    Yeaaaaah merci ma Lilou !! *-*
    En plus je rends service au forum par la même occasion puisqu'on manque de Serdaigles (oui oui mes chevilles vont très bien xD)

    Roh pis stop les compliments sur ma fiche, j'vais rougir à force <3 (j'suis pas habituée xD)
    Je vais de ce pas finir et poster ma fiche de liens ! Hâte de rp avec Dru et Ted évidemment !! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: merry g. lockward » all we need is a reason   

Revenir en haut Aller en bas
 
merry g. lockward » all we need is a reason
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪
» Merry Christmas or not ? Roxanne
» Tolkien: Inspiration à partir de sa vie
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: 

l'administration

 :: poudlard express :: sous le choixpeau
-
Sauter vers: