AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 nate didn't save his life.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël Caïn Wakefield

avatar

Masculin nombre de messages : 4
age : 26
pseudo : rein'
date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: nate didn't save his life.   Lun 13 Juil - 23:52

n. caïn wakefield
*« il y a un adage qui dit qu'on fait du mal à ceux qu'on aime :
mais il oublie de dire qu'on aime ceux qui nous font du mal »

âge & année d'étude : 17 ans, 7ème année.
date & lieu de naissance : inconnu.
origines & pureté : inconnu.
orientation sexuelle : bisexuel.

hominum revelio
*« le jour de ma renaissance, on m'a dit qu'il fallait y croire, qu'ainsi, mes rêves allaient se réaliser. je voulais connaître cette vérité : ma réalité. »

La fatalité avait commencé son emprise sur le monde, une douce pluie s'infiltrait doucement mais sûrement dans les rues londonienne. C'était un vendredi sombre, dépourvu de la lumière du soleil et chaque être humain affichait un air différent. Il était plutôt simple de les analyser, des failles par centaines pouvaient se décerner malgré le fait qu'ils essayaient tous de paraître comme on l'attendait d'eux. Parfaitement similaire les uns aux autres et pourtant si singulier à la fois. Les voitures tintaient, les londoniens criaient, un chaos habituel s'annonçait en ville et personne ne pouvait s'en rendre compte. Il y avait dans ce monde deux types de personnes, selon les écritures, les méchants et les gentils. Pourtant, on pouvait retrouver chacune de ces facettes dans le cœur d'une personne, un mélange équivalent, comme un combat interne qui ne pouvait cesser. Chacun arrivait à trouver son juste milieu, tout le monde, sauf une personne. Non loin d'une grande avenue se trouvait un café, plutôt éclairé, l'ambiance changeait de l'extérieur. Les fréquentations étaient juvéniles, même le gérant ne dépassait pas la trentaine, le barman, plutôt dépravé, passait son temps à critiquer et à lancer de nombreuses rumeurs. Pourtant, tout le monde s'en fichait, plus personne ne le croyait, la réputation avait fait de lui ce qu'il n'était pas, alors il se pliait à la loi de la nature et jouait son rôle comme tout être humain.

« Alors, c'est demain qu'il part ? » demanda une adolescente, cette dernière, placée dans une des tables les plus éloignée était assise en tailleur, plutôt déphasée, elle semblait soucieuse, mais son physique, clairement accentué par des cheveux blonds la rendait différente de ce qu'elle était vraiment. C'est à ce moment qu'on pouvait dire que l'apparence jouait beaucoup chez l'homme. « Hey ! je te parle. La terre appelle la lune. » relança-t-elle, impatiente.
« Ouais, 'scuse. » répondit son seul et unique voisin. Il semblait encore plus crispé que l'était son amie, davantage soucieux, on pouvait facilement remarquer que la caféine, c'était pas son truc. « Ouais, c'est demain... Il reviendra bientôt, enfin, j'pense, il m'a pas trop donné de détail. »
« Tu parles, tu dis ça, mais en fait, tu sais tout. Me prends pas pour une conne Ryan. » lança-t-elle d'un ton presque outrée. Il est vrai qu'elle était loin d'être conne et qu'elle avait encore moins sa langue dans sa poche, mais que voulez-vous, il faut de tout dans ce monde.
« Penses ce que tu veux, en tout cas, le v'la. »

Les deux adolescents se retournèrent en même temps, Ryan beaucoup plus confiant que l'était Elizabeth qui avait été prise par la surprise. Soudain, elle perdit sa dégaine et son air hautain, devenant plus calme et décontractée. Elle fixait sans retenu son ami qui approchait. Il n'était pas très grand, dépassait de seulement un ou deux centimètres les filles de son âge, mais sa frimousse si délicieuse compensait facilement. Une crinière noire, telle le plumage d'un corbeau, elle se répandait furtivement sur ses oreilles, et de légères boucles pouvaient se dessiner. Venait aussi se fixer sur son visage ses yeux d'une couleur bleu d'eau intense, loin de ressembler au saphir, ils apportaient tout de même un grand mystère. Beaucoup seraient curieux en regardant un regard si distant, comme s'il ne s'était pas encore familiarisé avec la vie. Un sourire simple, mais plutôt agaçant à la longue lui ornait un menton des plus normaux. Les traits de son visage très fins arrangeaient en quelque sorte sa petite taille, mais comme beaucoup, elle paraissait plus grosse de la normale. Lili fixait encore le jeune homme, habillé comme toute personne normale, il n'attirait pas l'attention, ne prêtant pas d'attention à son style, ce n'était pas une personne des plus « select' » comme on le dit si bien. S'approchant doucement (mais sûrement) de la table, il s'installa (toujours avec ce sourire agaçant) à côté de Ryan.

« Alors Nate, tu faisais quoi encore ? » lança Ryan avant d'ajouter après un court silence : « T'as, attends » il regarda sa montre un instant puis enchaina : « une demi-heure de retard. »
« Excusez moi mais Jackie avait un problème, donc... »
« Oh je vois ! Alors monsieur le justicier devait l'aider avant de venir nous voir, nous qui sommes ses amis ! Et elle qui n'a cessé de le torturer durant tout l'été ! » lança Ryan plus d'un ton jovial que sarcastique. Il savait jouer avec les mots, ça se voyait, bien que d'apparence trompeuse lui aussi, il avait un cœur d'or, bien qu'il faille avouer que, avant, il ressemblait davantage au joueur de foot névrosé. Nathaniel, quand à lui, affichait (encore) son sourire agaçant et ne répondit rien. Il avait toujours eut l'habitude de regarder le meilleur chez les autres sans se soucier réellement du passé qu'ils avaient, ce n'était qu'une formalité.
« Passons. On fait quoi ce soir ? » reprit Lili.
« Désolé, mais je reste avec ma famille, et j'ai donné ma parole. Passez, c'est soirée porte ouverte. »
« Mouais. »
« Bon, j'y vais, j'ai des préparatifs » lâcha-t-il avant de se relever. De toute évidence, Nate était une personne occupée. Il n'avait que très rarement des moments libres, des moments où il se retrouvait las de la vie. En même temps, il venait de la recréer.
« NATE ! » Soudain, il sentit une main se coller à son dos, quelqu'un était en train de tirer sa chemise. En toute évidence, c'était Lili, aux dernières nouvelles, Ryan n'avait pas une voix si féminine. Inquiet de par le cri de son amie, il se tourna vers elle, mais ça ne l'empêchait pas de garder l'emprise qu'elle portait à sa chemise, très crispée, elle ne semblait pas vouloir bouger. « Tu.. enfin, tu as retrouvé ta mémoire ? On a pas vraiment eut le temps d'en discuter. »
« Non, mais j'ai eu des réponses. »
« Lesquelles ? »
« On en discute ce soir ? Je dois vraiment y aller. »

Nathaniel se dégagea et Lili retira l'emprise de sa main, affalée sur sa chaise, elle n'était plus aussi joyeuse et décontractée que tout à l'heure. Si l'on attendait suffisamment longtemps, on pourrait surement voir des larmes sur ses joues, bien que Nate aurait eut très envie de discuter avec elle, il ne pouvait lui révéler la vérité, elle ne le croirait pas, ou dans le cas contraire, pourrait faire une bêtise, et puis, lui-même ne connaissait pas l'importance de ces mots, peut-être qu'une telle situation pourrait la mettre elle-même en danger, et il ne le souhaitait pas. Ryan, c'était différent. Il l'avait aidé pour ses recherches et ne pouvait pas éviter le fait d'en connaître les réponses. Pour tout vous dire, l'histoire du jeune Wakefield est très particulière.


euphoria of drugs
*« pouet »

    âge : 18.
    temps de connexion : en période scolaire ou lorsque je travaille ce sera le soir. en période de vacance, plutôt en fin d'après midi.
    comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu ? Mail d'un autre forum.
    votre personnage est-il un personnage vacant ? nop.
    personnalité sur l'avatar : ole sorensen.


Dernière édition par Nathanaël Caïn Wakefield le Mar 14 Juil - 0:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Caïn Wakefield

avatar

Masculin nombre de messages : 4
age : 26
pseudo : rein'
date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: nate didn't save his life.   Mar 14 Juil - 0:39

« La première fois que j'ai tenté de l'abandonner, il est revenu tel un chien à sa maitresse. Je me suis jurée de changer les choses. Ma seconde tentative fut sans récidive puisque depuis deux-mois, son image s'est effacée de mon chemin. A Poudlard, tout sera différent. »
Anonyme.

« La première fois que j'ai rencontré Nathaniel, il était vêtu d'une simple couverture, il rampait le long d'un parc isolé. La nuit tintait et aucune étoile ne scintillait. Il était seul auprès de la nature, et malgré les bouteilles que je m'étais enquillée, les souvenirs de cette nuit là resteront à jamais gravés. Je me sentais faible mais à la fois entourée, son visage des plus marqué me rappelait mon passé ainsi qu'une réalité que je ne pourrais jamais égaler. Il me regardait, tel un chien errant qui aurait perdu son chemin, et moi, dans mon jean diesel, je me contentais de pleurer. Je n'ai jamais su ce qu'il lui était arrivé. Ryan et moi n'avons pas osé lui rendre visite lors de sa dernière nuit. Je pense que je me suis trop attachée à cette image nouvelle qu'il a sut parfaire. Hier plongé dans un étrange mutisme, aujourd'hui dévoilé comme une personne qui ne semble pas être ce qu'il était. Je pense que je ne comprendrais jamais qui il est vraiment, peut-être même ne le reverrais-je jamais. Mais je le répète, cette nuit là, malgré mon ébriété, restera à tout jamais gravée. Dans mon esprit, mais surtout ; dans mon cœur. »
Elizabeth Sheffield. 17 ans.

« Il m'a simplement révélé ses pouvoirs magique, mais je ne connais pas plus que lui sa réelle nature. Il m'a souvent dit qu'il sentait au fond de lui quelque chose qu'il ne pouvait définir, une envie, un besoin, il recherchait les mots justes mais n'en connaissait ni la cause. Loin de l'incertitude, il savait que pour le savoir, il devrait se rendre à nouveau dans cette école et rattraper six années. Je sais qu'il n'aura aucun mal, il est très intelligent, en une nuit, il a réussit à réapprendre toute les bases. Je me l'imagine déjà dans le train, s'exerçant à des sorts qu'il connaissait déjà mais qui sont pourtant une découverte. Je sais que je le reverrais, il m'a promis de tout me dire. De plus, malgré ses confidences, je ne lui ais jamais avoué ma lycanthropie. »
Ryan Pritchard. 18 ans.

« Lorsque j'ai revu Nathaniel après plusieurs mois, je n'ai pas pu m'empêcher de lui révéler le peu de réalité que je connaissais. Contrairement à ce que je pensais, il m'a crue sans arguments supplémentaire. Cependant, je n'oublierais pas mon étonnement à notre seconde rencontre. L'homme menaçant, orgueilleux et ambitieux qu'il était il y a seulement deux mois à laisser place à un autre homme. Il est à présent ouvert, chaleureux, et très empathique, mot qu'il n'aurait jamais pu définir avant cette métamorphose, avant, il n'était que chimère, qu'une ombre que personne ne pouvait comprendre et ne pouvait révéler. Il n'était pas adulé mais respecté, il n'était pas reconnu ni même acclamé pour ce qu'il semblait être. Il était seulement présent, et les peu de fois où on s'intéressait à cette frimousse, il se contentait de répondre avec froideur, ne voulant s'attacher à personne. Je ne lui ais jamais parlé de son 'ancien lui-même', je pense qu'il s'en rendra compte à Poudlard lorsqu'il sera de nouveau avec les siens, les verts et argents. »
Megane Harrison. 17 ans.

« A part sa famille, je suis la seule à connaître son secret. Jamais il ne sera révélé, pas même moi lui dirait qui il est avant qu'il ne s'en rende compte lui même. Je resterais chaque jour à ses côtés pour éviter l'excès qu'il pourrait entreprendre. Je suis la force de ses faiblesses, c'est ce que nous avons convenu. »
Anonyme.

« Depuis que j'ai recueillis Nathaniel je me sens comme revivre. Cela fait déjà vingt ans que mon mari est mort et il a su rendre la vie dans cette maison qui semblait à présent si pâle. Je me suis jurée qu'il serait toujours le bienvenue chez moi. Pourtant, il y a une chose qu'il ne sait pas, je la connais, je les connais tous, je suis même des leurs, et un jour, il comprendra réellement à qui il avait affaire et que tout était calculé. »
Meredith Harper. 57 ans.

« Un jour, il comprendra, tout comme Meredith, qui j'étais vraiment. Et pourquoi j'ai été si cruelle avec lui aux premiers abords. Un jour peut-être, le reverrais-je sous sa vraie nature, comme avant. »
Jackie Harper. 16 ans. Nièce de Meredith.

« Lorsque je me suis éveillé dans le milieu de la nuit du premier juillet, je me ressentait comme un vide, un manque. C'était la première chose qui m'est venu en tête. Je n'étais ni perdu ni même angoissé. Non, je ressentais un manque. De quelque chose ou peut-être de quelqu'un, ou alors les deux. Je ne saurais le définir, pas même aujourd'hui. Je ressens toujours ce sentiment et parfois mes yeux s'assombrissent. Après l'envie, la peur m'avait envahie, puis c'est à ce moment là que j'ai rencontré Lili. Je la craignais, je rampais, ne sachant comment marcher, ce jour là, je ne maitrisais pas encore ma motricité, pourtant, je la regardais, puis elle s'est mise à pleurer. Je ne comprenais pas ce qu'était que cette eau qui dégoulinait sur son visage, mais surtout sur le mien depuis mon éveil. Une demi-heure passa, puis elle se mit à ma hauteur, à son approche, j'ai eu un sursaut, des frissons, mais elle m'apaisa en une caresse. Elle m'aida à mettre un pied devant l'autre, même si, cette nuit là, elle avait aussi du mal à marcher. Je compris que bien plus tard qu'elle était ivre, chose qui m'était encore inconnu à ce moment là, comme tout le reste de la vie. J'étais une âme vide, je n'avais plus de personnalité, plus de contenu. Qui étais-je, où et pourquoi ont été mes premières questions après mon mutisme fut clôt. Une dame me recueilli, je ne compris pas sa démarche cette nuit là, mais Elizabeth m'eut laissé. Une seconde fois, je me sentis abandonné, ce sentiment m'a frustré, et étrangement, je le gardais comme s'il était une habitude. Le temps passa et Meredith me présenta sa nièce qui avait mon âge, pourtant, elle était des plus abjecte avec moi malgré ma situation. Cependant, je ne me contentais pas de ses sarcasmes, j'en voulais davantage, je voulais savoir qui elle était vraiment. C'est là que j'eus une partie de ma réponse. Au fond d'elle, Jackie est le contraire de ce qu'elle paraît. Son étonnement pour moi était intense, je le remarquais, surtout que mon sens de l'observation était très accentué puisque je souhaitais tout redécouvrir, j'étais comme un nouveau-né avec l'apparence d'un jeune homme de dix-sept ans. Par la suite, Elizabeth vint me voir, elle ne m'a jamais dis pourquoi elle avait ce besoin de me voir, mais je me fis une amie, et par son biais, je connu Ryan. Il a su me comprendre comme je souhaitais qu'on me comprenne, et ensemble, on a recherché les réponses. Je savais, qu'au fond, je frustrais Lili, mais je ne pouvais la mêler à ce qui me semblait être dangereux. Puis un jour, Megane m'est apparue, et ma dévoilée ma nature. Sorcier. Je ne savais pas ce que signifiait ce mot à l'époque, voilà la raison de mon calme. Après l'aide de Ryan, j'ai pu approfondir mes recherches et essayer de parvenir au résultat voulu. J'étais réellement un sorcier, et d'après Megane, bien qu'elle ne connaissait que le minimum de mon histoire, savait que je n'étais pas n'importe lequel, que si je voulais des réponses, je devais la suivre en écosse, à Poudlard. Le grand, le magnifique. Lui seul pourrait m'aider à me souvenir. »
Nathanael Wakefield. 17 ans.

« Tout ça, c'est pour ton bien, mon fils. »
Caïn Wakefield. 142 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Caïn Wakefield

avatar

Masculin nombre de messages : 4
age : 26
pseudo : rein'
date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: nate didn't save his life.   Mar 14 Juil - 0:42

C'est terminé :)
Si possible, j'aimerais qu'il soit envoyé à serpentard. Ca n'a rien à voir avec sa personnalité actuelle je l'avoue, mais avant son amnésie il représentait bien cette maison, donc à ses 11 ans, c'est forcément là-bas qu'il a été envoyé.
Si vous avez des questions, merci de m'en parler par mp, je n'aime pas trop dévoilé les secrets de mes personnages, ça donne du piment. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jewel Robinson

avatar

Féminin nombre de messages : 1044
age : 26
copyright : gwn
pseudo : insuline
humeur : dégoutée, et encore, c'est un euphémisme.
date d'inscription : 13/05/2008

Pensine
année du personnage: sixième année.
animal: Pégaze, un chartreux.
notes:

MessageSujet: Re: nate didn't save his life.   Mar 14 Juil - 1:22

    Bienvenue sur le forum Nate ! Alors je dois avouer que ton personnage m'intrigue vraiment et ... j'adore! Naturellement je veux et j'exige un lien dès que j'aurai fini ma propre fiche =p. Sinon, pour ton personnage, ça marche pour Serpentard même si c'est en quelque sorte une faveur de te laisser choisir ta maison, enfin vu que c'est un cas particulier, évidemment, ça change tout. Brefouille, en ce qui concerne l'écriture, attention à quelques fautes par-ci par-là, rien de grave, mais c'est important de le signaler =)
    Tu peux d'ores et déjà poster une fiche de relations et de rps et j'espère que d'autres joueurs validés viendront vite quémander des liens ^^ Bon jeu et encore une fois, bienvenue 18
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nate didn't save his life.   

Revenir en haut Aller en bas
 
nate didn't save his life.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Fauve ? Tell me would you kill to save a life ?
» How to save a life- Sofia [4 mars]
» Motocross Libin - 31 mai 2015 ...
» Cameron | How to save a life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: 

l'administration

 :: poudlard express :: sous le choixpeau
-
Sauter vers: